top of page
  • Photo du rédacteurEliana G.

À ma fille Michèle

Dernière mise à jour : 13 janv. 2020


♫♪♫♪♫♪ Michèle ma belle, sont des mots qui vont si bien ensemble ♫♪♫♪♫♪


Ton prénom te va si bien, tu débordes de vie ma fille! Ton rire est la plus belle des musiques, tes yeux pétillent comme des étoiles et tes câlins me réchauffent le coeur.



 


Il y a 22 ans, j'étais émue aux larmes d’apprendre que j’allais être mère d’une petite fille pour la deuxième fois. C’est papa qui a choisi ton prénom, qui va si bien avec la chanson! J’ai passé des jours et des heures à te rêver, à t’imaginer, à te ressentir. Ma grossesse et l’accouchement furent pleins de tendresse, où tout s’est parfaitement déroulé. Lorsqu’enfin tu es née, c'était

un pur enchantement : la joie d’être maman au carré!


J’ai tant aimé observer l’évolution de tes expressions, tes sourires et toutes tes petites mimiques coquettes. Dès les premiers signes de ta vie, tu es venue vers nous, ta sœur, ton père et moi-même, tu nous as comblés de joie. Te regarder dormir parfois au creux de mes bras, voilà quelque chose dont je ne me lassais pas.



Puis vint ce jour où tu es tombée malade, où nous avons cru notre monde s’écrouler! Tu étais si vulnérable; je t’ai veillée jour et nuit, je t’ai portée sur moi, nous étions en contact permanent l’une et l’autre. En guérissant, je m’étais faite la promesse de toujours te protéger et prendre soin de toi.



Tu nous faisais fondre à tous avec tes grands yeux bruns et ton sourire ravageur. Tu n’as jamais manqué d’humour et d’espièglerie, câline et coquette à la fois.

Ma ficelle chérie, encore aujourd’hui je me souviens de cette époque où tu adorais te blottir dans mes bras, poser ta tête sur mon cœur et t’endormir ou bien me raconter tes journées d’école et me confier tes petits secrets, cachée derrière le rideau de bain! Des moments privilégiés rien qu’à nous deux.



Ma Michou, je m’étais souvent demandé comment "bien" t’aimer, comment t’aimer de sorte que tu deviennes un enfant, une adolescente, une adulte épanouie; comment bâtir à ta vie de solides bases; comment être toujours disponible sans pour autant omniprésente; comment te protéger mais aussi t’exposer au monde qui nous entoure. Tu vois, une mère est tout sauf parfaite. À trop vouloir en faire, je me suis souvent culpabilisée ne sachant si j’étais trop excessive ou trop protectrice.

C’est bien vrai ce que le dicton dit : "On ne nait pas mère, on le devient."



Pourtant, au fur et à mesure que tu grandissais et que tu traversais ce tunnel qu’est l’adolescence, un être fragile, sensible et si vulnérable, avec ses peurs, ses angoisses, et ses premières déceptions amoureuses, tu as su démontrer une force intérieure incroyable ouvrant la voie vers le courage; ta vulnérabilité s’est extérieurement traduite par une détermination et une persévérance que rien ne pouvait ébranler.

Ta douceur et ta tendresse s’expriment si bien à travers ta grande générosité de cœur : vouloir à tout prix rendre les gens que tu aimes heureux. Tu te nourris de leur bonheur pour être toi moi-même heureuse.

On a découvert la personne exceptionnelle que tu es, tu nous as donné une leçon de courage, d’humilité et d’amour.


 
 

Et voilà que tu es devenue une merveilleuse jeune fille, belle comme un cœur avec une âme si douce et généreuse. Tu as pris ton envol, mais je ne pensais pas que ça arriverait si vite et que ça me ferait vivre autant d’émotion. Et pourtant, si tu savais comme je suis fière de toi et de ce que tu entreprends dans la vie, cette vie qui nous emporte et nous propulse vers un infini inconnu.



Tu as encore bien des choses à découvrir ma fille, tant de choses à expérimenter, bien des erreurs à faire; je dirais mieux des leçons à apprendre.

Tu es intelligente, fonceuse, débrouillarde, serviable, généreuse, remplie d’amour et de compassion, entêtée (belle qualité pour aller au bout de tes rêves!), persévérante, pleine de talents dont tu es consciente, mais au fil du temps tu t’en découvriras d’autres. Ma Michèle, tu es Belle, ce mot te va si bien parce que tu le définis si intensément.


Ma fille, profite de la vie et de chaque opportunité qui s’offrira à toi. Ose ta vie, croque là à pleine dents. Comme je l’ai déjà dit à ta sœur, et même si je me répète : Tu as toutes les qualités, la joie de vivre et ton merveilleux sourire pour réussir et être heureuse. Trouve ton bonheur dans les petites choses de la vie, dans les moments avec tes amis, ta famille, l'amour de ta vie; trouve ton bonheur non seulement dans tes exploits, mais aussi dans les revers de la vie, tes échecs et tes peines, car se sont aussi ces sentiments qui nous apprennent combien la vie est précieuse, rappelle-toi que c'est le courage, la persévérance de continuer malgré et contre tout qui compte. Fais-toi confiance, crois en toi et n’oublie pas que tu es capable!


Ma ficelle, je sais que je ne peux plus être avec toi à chacun des moments de ta vie, mais tu es toujours dans mes pensées, dans mon cœur.

 

Papa et Carel se joignent à moi pour te dire que nos bras seront toujours là pour te serrer bien fort, nos épaules pour soulager tes peines et partager tes joies, nos cœurs pour t’écouter et t’aimer à l’infini.






Ma Michèle, ma belle, aujourd'hui les clochettes tintinnabulent et les flocons tourbillonnent en farandole, le vent chante, les notes de musique valsent, les étoiles virevoltent, la nature est en effervescence parce que c'est ta fête! Alors profites-en de briller, tu es la plus belle des stars!



J’espère avoir tenu ma promesse ma chérie…Tendrement - Mami

Papa et Carel qui t'aiment aussi gros comme l'univers


Croire en soi c'est déjà presque réussir... Allez, ma douce prends ton envol!


88 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page