top of page
  • Photo du rédacteurEliana G.

A ma fille Carel

Dernière mise à jour : 11 janv. 2020



13 juillet, ton vingt-sixième anniversaire, comme le temps passe, c'est incroyable! 

Hier encore tu étais ma petite poupée, toute dodue, aux cheveux rebelles blonds et magnifiques yeux bleus, bleus comme la mer, bleus comme le ciel, bleus comme ceux de ton grand-père. Pour la première fois je suis indécise ne sachant quel cadeau t'offrir, puis j'ai eu cette idée de te dédier 

un petit article dans mon blog, un cadeau pour la vie!



Ma poupée, il y a 26 ans, tu entrais dans notre vie. En ce temps-là, j'avoue j'étais moi-même encore jeune avec mes doutes, mes peurs, mon appréhension de devenir maman. J'avais peur d'être gauche, de ne pas savoir te calmer ou de comprendre tes pleurs. Tu es venue comme un rayon de soleil, donnant à notre vie un goût de miel, tu as illuminé notre vie et tu t'es imposée avec tes éclats de rire, tes pleurs qui parfois n'en finissaient jamais, ton entêtement à vouloir tout comprendre et tes interminables pourquoi? comment? Tu n’as jamais manqué d’humour et d’espièglerie ! Câline et coquine à la fois !

En tant que mère je me suis souvent remise en question et j'ai lutté contre les paradoxes de l'éducation : aimer sans étouffer, être toujours disponible sans être trop excessive, te voir grandir en te protégeant sans t'envahir, te laisser t'exposer au monde qui nous entoure en restant discrète. Tout un défi! Et pourtant, au fur et à mesure que tu découvrais et grandissais, moi j'apprenais à devenir la maman que je suis aujourd'hui, c'est avec toi que j'ai découvert ce que veut dire l'amour maternel. Avec toi, j’ai découvert le sens véritable du mot fierté. Tu m’as forcée à apprivoiser mes doutes et ma peur.



Ma Koukla, hier encore tu t’abandonnais dans mes bras, pour t'endormir, ou que tu nous réveillais avec tes gazouillis. Je ferme les yeux et je te revoie pas plus haute que trois pommes, courir vers moi pour me sauter dans les bras. Je me souviens encore de l’époque où un simple bisou suffisait à guérir tes bobos et de celle où mes mots trouvaient réponse à chacune de tes questions.



Les années ont passé et tu restes encore cette petite fille qui aime se faire câliner dans mes bras, mais ton âge maintenant t'éloigne de moi, il est venu le temps de bâtir ta vie, de prendre ton envol et de briller.



 


Ma fille, on ne sait jamais ce que la vie nous réserve, par contre prends-la toujours du bon côté : ne laisse pas la peur de ne pas être à la hauteur ou la peur d'être jugée entraver tes projets, t'empêcher d'essayer. Apprends de toutes tes expériences. Comme je te l'ai souvent dis déjà : ose ta vie! Tu as toutes les qualités, la joie de vivre et ton merveilleux sourire pour réussir et être heureuse. Trouve ton bonheur dans les petites choses de la vie, dans les moments avec tes amis, ta famille, l'amour de ta vie; trouve ton bonheur non seulement dans tes exploits, mais aussi dans les revers de la vie, tes échecs et tes peines, car se sont aussi ces sentiments qui nous apprennent combien la vie est précieuse, rappelle toi que c'est le courage de continuer malgré et contre tout qui compte.


 


 


Avec ton papa, nous avons bâtit une oasis d'affection pour toi, comme cela , quoi qu'il arrive tu sais que tu pourras toujours compter sur notre source inépuisable d'amour et de réconfort. Une maman, un papa c'est pour la vie, et pour cette vie, ta vie, pour chaque anniversaire que tu complèteras nous serons toujours là pour toi.


 


Ma Lilou, (parce que tu seras toujours ma Lilou adorée) aujourd'hui le soleil brille dans le ciel azur, les fleurs sont en fête, elles dansent pour toi, le vent chante, les papillons paradent, la mer scintille, les comètes virevoltent et tout l'univers est en effervescence parce que c'est ta fête! Alors profites-en de briller, tu es la star!



Bonne route mon bel ange!

Maman, Papa et Mich qui t'aiment gros comme l'univers - Tendrement -


Sois l'Artisan de ta propre vie....

 





111 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page